Proterosuchus



Proterosuchus

 
Proterosuchus était un reptile archosaure (groupe regroupant les crocodiles, les ptérosaures, les dinosaures et les oiseaux) qui vivait au début du Trias, il y a environ 250 millions d'années, dans ce qui sera plus tard l'Afrique du Sud et la Chine. Celui dont le nom signifie "premier crocodile" était l'un des plus grands reptiles terrestres de son époque ; il mesurait entre 2 et 3 mètres de long, et faisait donc à peu près la taille de nos varans de Komodo actuels. Il a longtemps été considéré comme l'un des premiers crocodiles, mais aujourd'hui, les chercheurs le jugent trop primitif pour être présenté comme tel.

Il se nourrissait de poissons et des reptiles et autres animaux plus ou moins imposants qui venaient s'abreuver au point d'eau qu'il occupait.

Au premier abord, il ressemble beaucoup à un crocodile, et partage de fait beaucoup de similitudes avec eux : des mâchoires puissantes pourvues de dents coniques, des muscles du cou permettant la fermeture très rapide des mâchoires, des pattes courtes (mais suffisamment musclées pour qu'il ait pu, éventuellement, chasser sur la terre ferme), et une longue queue. Cependant, il présente également des caract?stiques propres aux proterosuchidae, notamment la prémaxillaire de sa mâchoire supérieure pointant vers le bas, en forme de crochet. Celle-ci résulte peut-être d'une adaptation à la capture de certaines proies, comme le dicynodonte Lystrosaurus, ou d'animaux plus petits et glissants; comme les poissons, en améliorant l'adhérence de ses mâchoires sur la proie. Comme chez d'autres archosaures anciens, son palais était également garni de dents.

Comme les crocodiles modernes, on suppose que Proterosuchus était un animal amphibie qui passait le plus clair de son temps dans l'eau. Comme eux, il s'agissait sans doute d'un prédateur embusqué, attendant que ses proies s'approchent de l'eau ou traversent pour les noyer. De même, ses courtes pattes lui permettaient de se hisser sur la terre ferme, et ainsi de réguler sa température corporelle en alternant bains de soleil et bains d'eau fraîche. On pense également que, comme nos crocodiles, il stockait les graisses dans sa queue, et qu'il pouvait rester ainsi plusieurs mois voire plus d'une année sans se nourrir. Ses yeux étant situés sur le dessus de sa tête, il pouvait, de la même façon que les crocodiles d'aujourd'hui, se tenir en embuscade juste sous la surface des eaux peu profondes, à proximité des rives, et ainsi capturer les animaux qui venaient boire.

La comparaison de ses anneaux sclérotiques (anneaux d'os entourant les yeux chez certaines espèces et servant de soutien, notamment lorsque les yeux ne sont pas sphériques ou que l'animal vit sous l'eau) avec ceux d'oiseaux et de reptiles modernes a montré qu'il aurait pu avoir un mode de vie cathermal, c'est-à-dire qu'il pouvait être actif à toute heure du jour ou de la nuit, pendant de brèves périodes. Il s'agit sans doute d'une adaptation aux changements constants de luminosité de son habitat. En effet, les terres sur lesquelles il était présent se trouvaient beaucoup plus près du pôle sud au Trias qu'aujourd'hui, et étaient donc soumises à des journées et des à des nuits dont l'amplitude horaire variait fortement d'une saison à l'autre.
 
Classification :
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Sous-embranchement : Vertebrata
Classe : Reptilia
Sous-classe : Archosauromorpha
Famille : Proterosuchidae

Genre : Proterosuchus
Broom, 1903

 
Sources : Wikipédia, carnivaforum.com, dinosaurs.about.com, titereine.centerblog.com, prehistoric-wildlife.com, reptileevolution.com, biodiversityexplorer.org, dinosaurjungle.com, film "Sur la Terre des Géants"



espèce précédente
espèce suivante



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site